Plus d’autonomie pour qui ? pour quoi ?

Vincent DupriezHugues Draelants

Les établissements face à l’État

Les systèmes éducatifs en Belgique ont pendant très longtemps été caractérisés par une forte autonomie des pouvoirs organisateurs et par un État faible, peu à même de peser sur les pratiques éducatives effectives. Les années nonante et le décret Missions en particulier ont représenté à cet égard un tournant historique, caractérisé par le déploiement d’un nombre important de balises et de règles communes s’imposant à tous les établissements de tous les réseaux. De manière quasi unanime les fédérations de pouvoirs organisateurs dénoncent aujourd’hui ce mode de régulation. Mais ces prises de position se caractérisent aussi par une diversité de critiques et de revendications et par un discours qui pose insuffisamment la question des enjeux et des effets sur l’ensemble du système d’une autonomie accrue des établissements scolaires.