Les droits humains et le régime irakien : cruauté et silence

Donat Carlier

Si quasi personne ne conteste que l’Irak est une dictature, ou ne
songerait à diminuer la portée de ce fait, beaucoup ne s’y arrêtent
pas. Pourtant cette dictature est d’une nature particulière : elle a
poussé sa logique répressive à l’extrême. Passer par l’analyse de la
situation faite aux droits fondamentaux en Irak permet de le comprendre
pratiquement. Par la même occasion, il s’agit aussi de sortir
les conséquences de la répression d’un oubli qui creuse les souffrances
des Irakiens. Les O.N.G. des droits de l’homme fournissent
à cet égard une vision sans concession de la situation. Cet article
synthétise pour l’essentiel le rapport de la Fédération internationale
des ligues des droits de l’homme réalisé en 2001, « Irak : une
répression intolérable, oubliée et impunie ».