Législatives anticipées. L’interminable atomisation du champ politique israélien

Pascal Fenaux
Proche et Moyen-orient.

Incapable de reconduire le gouvernement de
coalition à dominante centriste-travailliste du
Premier ministre démissionnaire Ehoud Olmert,
la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni
jetait le gant le 26 octobre dernier et demandait
au président de l’État, son coreligionnaire
Shimon Pérès, de convoquer des élections anticipées,
prévues pour le 10 février 2009. [...]