Le travail social, de la traduction à la déviance

Renaud MaesMichel Sylin

Les travailleurs sociaux sont, par leur position, amenés à opérer comme des « traducteurs » de finalités collectives via la définition d’un « traitement individualisé ». Cette position les confronte à une triple disjonction : disjonction interindividuelle, disjonction des moyens d’action et disjonction des missions institutionnelles. Si elle peut créer un inconfort terrible pour les travailleurs, la confrontation leur permet aussi de saisir une complexité qui échappe aux logiques néolibérales. La déviance apparait dès lors inhérente à l’intervention sociale.