Le travail n’a pour l’heure qu’un avenir : la société salariale

Richard Sobel

Nous vivons dans des « sociétés de travail » et, avant longtemps sans doute, nous ne sommes pas près d’en sortir. « La fin du travail », si cette expression a encore un sens, n’est pas pour demain. En revanche, ce qui se dessine désormais clairement, à mesure que se déploie telle ou telle « réforme » de nos systèmes européens d’emploi et de protection sociale, c’est la fin de cette figure émancipatrice de nos sociétés de travail, la « société salariale ».