Le chèque de l’indécence

Irène Kaufer

La scène avait, dans son genre, quelque chose de grandiose : au sixième jour de l’opération Viva for Life, on a pu voir Laurette Onkelinx brandissant la contribution du gouvernement fédéral à la lutte contre la pauvreté des enfants : un énorme chèque de 150 000 euros.