Laïcité et démocratie

Jean Baubérot

Aux Tunisiens d’inventer leur propre laïcité, dans le contexte de leur révolution démocratique. Cette affirmation peut sembler banale. Effectivement, ce n’est pas à un non-Tunisien, citoyen de l’ancienne puissance coloniale de surcroit, d’indiquer quelle doit être la laïcité en Tunisie. Pourtant l’affaire est plus complexe. En effet, le terme même de « laïcité » est saturé d’un imaginaire où la France occupe la première place. D’autre part, la classe politique et les médias, en France, utilisent beaucoup le vocable « laïcité », à tort et à raison. Il faut donc, paradoxalement, qu’un Français mette les choses au point quant à la laïcité, pour contribuer, dans la mesure du possible, à ce que l’invention d’une laïcité tunisienne ne soit pas dépendante d’un pseudo-modèle français.