La proie pour l’ombre ?

Théo Hachez

La lente érosion, dans les faits, du rôle politique du roi apparait, à la lecture de l’article de Paul Wynants, comme une constante de l’histoire de la Belgique, presque comme une tradition. De même, son champ d’action, qui se confond avec celui d’un État devenu fédéral et européen, tend à se restreindre.