La politique étrangère d’Obama : le changement dans la continuité

Sebastian Santander

L’occasion de la reconduite de Barack Obama à la tête des États-Unis permet de dresser un bilan de la politique étrangère de sa première administration. Analysé à la lumière de celui de l’administration Bush, il est d’autant plus intéressant que le président Obama et son équipe ont dès le départ cherché à se dissocier de leur prédécesseur en indiquant clairement leur souhait de rompre avec le passé. L’administration démocrate a insisté sur sa volonté de recourir à une politique étrangère animée par le dialogue, la concertation, la diplomatie ainsi que par le respect du droit international et des institutions multilatérales. Plutôt que constituer une véritable rupture avec le passé, la politique étrangère d’Obama se distingue par le prolongement, voire l’accentuation des politiques antérieures.