La politique africaine de la RDC de l’indépendance à nos jours

Germain Ngoie Tshibambe

Le « Congo économique » a été abandonné par les pouvoirs économiques belges et occidentaux, plus lentement il est vrai, mais pour finir tout aussi totalement que le « Congo politique » l’a été par l’État belge en 1960. Notre système économique importé dans ce pays n’était pas adapté comme outil de son développement. Il présupposait la présence de trop de paramètres extra-économiques inexistants. Ces deux évolutions auraient pu être des transitions bien plus harmonieuses, elles ont fini par être des abandons. Principalement bien sûr en raison de circonstances historiques hors du contrôle des intervenants directs, mais aussi en raison d’éléments de la mentalité sous-jacente, du paradigme latent qui reste présent dans la plupart des relations politiques, économiques, éthiques et philanthropiques que la Belgique entretient avec ce pays. Et ce paradigme latent est contreproductif par rapport à son engagement affiché.