La démocratie inachevée, les experts et les think tanks

Albert Bastenier

Poursuivant la réflexion entamée dans le dossier de septembre 2012 sur la démocratie à venir, la question est reprise en la mettant en rapport avec le rôle de plus en plus important qu’y acquièrent les experts. Les compétences toutes particulières que certains détiennent paraissent désormais si évidentes qu’elles pourraient bien être en passe d’éclipser le pouvoir des citoyens ordinaires réputés, quant à eux, incapables de se prendre en charge. Or, un tel privilège accordé aux savants met en péril ce que le projet démocratique contient de plus important : la perspective d’un dépassement de la domination hiérarchique dans les rapports sociaux.