La Terreur promise

Pascal Fenaux

Aborder la question des alternatives politiques au régime irakien
actuel impose de dépasser la figure (incontournable et emblématique,
mais trop « folklorique » et confortable) de Saddam Hussein
et de s’attarder sur la question de la violence « d’État » qui s’abat
depuis 1968 sur l’Irak. Cette violence s’explique autant par la pratique
du régime organisé autour du dirigeant irakien que par les
fondements idéologiques du Baas et l’ancrage sociologique de ses
responsables.