La Belgique de la défiance

Donat CarlierThomas Lemaigre

La Belgique s’est donc, début décembre 2011, dotée d’un gouvernement, cinq-cent-quarante-et-un jours après les élections du 13 juin 2010. L’écroulement du groupe Dexia n’ayant pas suffi, il aura finalement fallu attendre que les marchés se rappellent une seconde fois au bon souvenir d’un système politico-institutionnel belge complètement grippé pour que s’accélèrent de manière décisive des négociations à nouveau coincées dans une phase de dramatisation.