L’identité des chômeurs

Donatienne Desmette

L’insertion est un processus qui se construit dans le temps et sur la base de l’interaction de facteurs multiples : entre l’individu et le contexte de formation professionnelle ou social, qui définit les normes et valeurs de référence. En effet, l’impact individuel de la stigmatisation sociale du chômeur ne doit pas être négligé. L’insistance sur l’identité de chômeur a des effets négatifs, tant en termes d’image de soi qu’en termes d’efficacité sur le plan de la recherche d’un emploi. Développer des politiques d’insertion qui ne placent pas le chômeur en situation de « manque » par rapport à un idéal à atteindre, mais en font un citoyen à part entière, est un élément essentiel de la lutte contre les inégalités sociales.