Accueil : la crise à l’étranger

Pierre-Arnaud PerroutyAurore DachyAlexis DeswaefMarie CharlesMarie-Pierre de Buisseret

Pour les sans-papiers, l’année 2010 a débuté dans l’espoir d’une régularisation. Las ! L’insécurité juridique de l’opération, les lenteurs administratives et une tendance de plus en plus prononcée au refus de régularisation sont la cause d’un désespoir grandissant. Même le statut d’enfant de certains mineurs étrangers non accompagnés est mis en question. La gestion catastrophique de l’accueil, qui s’est muée, avec une météo polaire, en crise humanitaire, rend encore plus dramatique la situation de ces migrants qui se voient assimilés, voire traités, comme des délinquants.