L’effet Francken

Azzedine Hajji

Au mois de septembre, un accord a été conclu entre l’État belge et le Soudan autorisant les services de cette dictature à identifier sur le sol belge ses ressortissant·e·s en séjour illégal. Les conséquences prévisibles de cette « coopération technique » n’ont pas tardé à se faire connaitre avec les témoignages d’arrestations et de tortures subies par les Soudanais·es qui ont été refoulé·e·s par ce biais. Les responsables qui ont mis en œuvre ou avalisé cette mesure tentent à présent de feindre la surprise.