L’art de ne pas changer le monde

Antoinette Rouvroy

Les algorithmes sont amnésiques des circonstances et conditions de production des données dont ils sont nourris, et indifférents aux manières dont les personnes peuvent se représenter et rendre compte d’elles-mêmes. Leur prétendue objectivité court-circuite la culture, le langage et le désir. Utilisés par les pouvoirs publics ou privés, ils vident de leur sens le débat, la décision, la responsabilité, la justice.