L’action publique en matière de santé mentale

Jean-Yves DonnayJean-Louis Genard
Social.

L’asile, l’hôpital, l’habitation protégée constituent trois formes de
prise en charge de la santé mentale. Elles correspondent, pour partie,
à des changements internes à la médecine - ainsi, l’aliéné du
XIXe siècle ne ressemble plus au patient avec qui aujourd’hui on
tente d’élaborer un "projet de vie". Mais cette évolution est aussi
le résultat de la transformation de la conception de l’État et de ses
fonctions. Le rapport entre les deux logiques - celle de l’État et
celle du savoir thérapeutique - est complexe et il subsiste une certaine
autonomie entre ces deux formes d’intervention. Plus généralement,
la tentative de contrôle du "fou" a laissé place à un traitement
psychologique de questions existentielles ou qui relevaient
antérieurement du politique.