L’Europe, démocratie cosmopolite. Entretien avec Daniel Cohn-Bendit

Lechat BenoîtPascal Fenaux
État social, partis politiques.

Réconcilier le monde vécu des Européens et le rythme de l’histoire, telle est l’une des principales difficultés de la construction européenne. Bien qu’étant de portée capitale, cette dimension est peu présente dans le débat en cours sur la ratification du traité constitutionnel. Président du Groupe des Verts au Parlement européen, Daniel Cohn-Bendit nous invite à la prendre en compte et à redoubler d’imagination démocratique. Pour comprendre qu’il faut répondre aux sentiments d’insécurité que créent les évolutions historiques par un transfert de souveraineté. Ou pour franchir les caps historiques en direction d’une Europe ouverte et cosmopolite, comme l’indique le difficile débat sur l’adhésion de la Turquie au projet européen. Ce travail concerne au premier chef la gauche et les partis verts. Il interroge leur rapport au changement et à la gestion publique. Le parcours historique des Verts allemands en est une bonne illustration.