L’Europe, à l’ombre du Noir Canada

William Sacher
Afrique, Europe.

Le Canada est un champ de mines, en un double sens. D’une part, pour des raisons historiques, il est «  type idéal  » à partir duquel on peut comprendre la logique, largement occultée et méconnue, qui va de la prospection à l‘exploitation des matières premières. D’autre part, ce pays a été le théâtre d’une polémique explosive qui a éclaté à partir de la mise au jour des tenants et aboutissants de ce qui constitue un véritable sous-système — à dimensions financières, judiciaires, politiques, diplomatiques… — dans l’économie globalisée. Avec d’autres, William Sacher s’est attelé à une analyse documentée et fait l’expérience de ce qu’il en coute de déranger les intérêts puissants qui sont liés à cet objet d’investigation. Il restitue ici les acquis de ces études. Voici donc, non seulement un concentré du Noir Canada, mais aussi une esquisse de la projection de cette couleur dans le monde, en particulier à partir d’Europe.