KVV (Katholieke Vlaamse Volkspartij)

• le 20 décembre 2015
Belgique (België), partis politiques, Communautaire, Catholique (parti), Social-chrétien, CVP, Flandre (Vlaanderen), KVV (Katholieke Vlaamse Volkspartij).

Katholieke Vlaamse Volkspartij (1936-1945)

Créé en 1936, le KVV (Parti populaire flamand catholique) est un des deux partis issus de la scission linguistique de l’UCB (Union catholique belge), partis formant néanmoins au Parlement un groupe parlementaire commun : le BC (Bloc catholique).

Le KVV est la réponse du monde catholique néerlandophone au succès électoral d’une extrême-droite nationaliste flamande, anti-belge et antisociale : la VNV (Vlaams Nationaal Verbond ou Union nationale flamande). Cette dernière basculera rapidement dans le rejet de la démocratie parlementaire et l’adhésion au fascisme.

Le KVV exprime également la frustration des fédéralistes catholiques flamingants face à la lenteur des réformes législatives en matière linguistique et à l’obstruction de leurs coreligionnaires francophones.

A posteriori, le KVV peut être considéré comme le précurseur du CVP (1968) et du CD&V (2001).