Justice : coups d’arrêts

Pierre-Arnaud PerroutyDelphine Paci

Aout 2011 : début de l’ère Salduz. Mais depuis son avènement, Salduz erre. Faute de budget et de volonté politique de mettre ce texte fondamental en œuvre, les droits du justiciable sont insuffisamment garantis en cas d’arrestation. Dommage pour les nombreux manifestants qui se font désormais arrêter préventivement par la police, voire violenter, au seul titre... qu’ils manifestent.