Je me souviens...

Michel Molitor

Né à Bruxelles de parents wallons, la Wallonie a longtemps été pour moi une réalité géographique et culturelle et non politique. Mon père m’avait initié très tôt aux beautés sévères de l’Ardenne et à la richesse de l’art mosan, et j’ai passé les étés de ma petite enfance dans les douces campagnes qui environnaient Tournai, ville natale de ma mère où vivaient mes grands-parents. Mes cousins de Verviers et de Tournai n’étaient pas des Wallons, mais des Belges comme tout le monde.