Italie. D’un gouvernement à l’autre

Giuseppe Santoliquido

En mai 2008, la coalition de centre-droit menée par Silvio Berlusconi obtenait l’investiture devant la Chambre des Représentants par 335 voix contre 275, soit 60 voix d’écart. Jamais encore, depuis l’indépendance de l’Italie, une force politique n’avait disposé d’une telle majorité parlementaire.