80 Israël. Résistance des immigrés érythréens et soudanais

Élodie Francart

Alors qu’Israël est le pays de l’OCDE qui a le plus faible taux de reconnaissance du statut de réfugié, il vient de durcir sa législation anti-infltration, permettant la détention à durée indéterminée de demandeurs d’asile. Organisés dans un premier temps en réseaux de solidarité internes, les Érythréens et les Soudanais se sont organisés en un mouvement plus revendicatif. Réprimé, il s’est essoufflé, laissant les communautés africaines découragées en dépit d’une certaine sensibilisation de la société civile et des médias.