Irlande du Nord, au-delà du conflit

David D’Hondt

Nous avons tous eu connaissance de la répression par l’armée britannique d’une manifestation catholique lors du Bloody Sunday, en 1972, des attentats meurtriers perpétrés par l’Armée républicaine irlandaise (IRA) sur le territoire des iles Britanniques, des marches provocatrices des orangistes ou encore du processus de paix intervenu dans un conflit qui nous semble si lointain. Comprend-on pour autant les raisons d’une guerre civile longue de trente ans, menée au sein même d’un pays membre de l’Union européenne ? S’agit-il là d’une guerre de religion ? D’un conflit entre groupuscules paramilitaires ? Quels sont les intérêts politiques en jeu ? Comment la population des deux communautés vit-elle l’application — sur le terrain — du processus de paix ? Autant de questions qui restent souvent sans réponses.