Iran : l’opposition à la recherche d’un leadeurschip

Pierre Vanrie

Le décès de l’ayatollah Montazeri le 19 décembre dernier a permis à l’opposition iranienne de l’intérieur, le « mouvement vert », d’opérer une jonction montrant sa grande diversité face au président Ahmadinejad et à la tendance conservatrice qui domine tous les secteurs de l’appareil d’État et de l’économie.