Hubert Pierlot, un portrait contrasté

Pierre Van den Dungen

La mémoire collective nationale n’a retenu de l’homme politique catholique Hubert Pierlot (1883-1963) que son opposition au roi Léopold III. Pourtant, le parcours du « Premier ministre du gouvernement belge en exil à Londres » a été bien plus riche et plus complexe. Au début 2011, l’historien Pierre Van den Dungen (ULB) publiera une biographie de Pierlot1. Grâce à des archives familiales inédites, le chercheur en brosse un portrait substantiel (près de cinq-cents pages, avec carnets de photographies, appareil critique, chronologies récapitulatives...).