Hiérarchie et conflit

Philippe Pochet

La position de président de parti tient aux règles formelles et informelles qui définissent sa fonction au sommet d’une hiérarchie ; son pouvoir réside davantage dans la possibilité ignorer les interventions de membres que dans la communication. S’il y a une hiérarchie interne au réseau, entre les réseaux eux-mêmes doit également régner de la discipline : ainsi les États-Unis peuvent imposer leur ordre à mesure de leur puissance d’intervention dans le monde. Qu’ils soient un nœud de communication central n’est que la conséquence de leur pouvoir et non un préalable. Les réseaux peuvent être très divers, organisés suivant une thématique, être limités à certains acteurs, être externes à la décision politique (groupe d’intérêts), être transversal, réunir des experts... Le conflit et les tensions internes au sein des réseaux et entre eux constituent une dimension centrale.