Handicap, sexualité et citoyenneté

Michel MercierMarie-Martine GernayLucie TaquinJoëlle BerrewaertsVincent FriesDominique GobletVéronique JacquesChristian Nile

Le propre de l’être humain est de développer un équilibre affectif et relationnel, y compris dans le champ de la sexualité. Ces trois dimensions se fondent aussi bien sur des caractéristiques individuelles, de relation au corps et aux émotions, que sur des caractéristiques sociales, empreintes d’éléments culturels et de représentations sociales. L’être humain a le droit d’être épanoui, dans une société qui peut soit favoriser soit freiner l’épanouissement. L’exercice de ce droit, pour les personnes en situation de handicap, constitue un enjeu de citoyenneté de différents points de vue. Par le biais de l’expression individuelle des besoins et des attentes, tant pour les personnes handicapées physiques que pour les personnes handicapées mentales ; de l’expression collective, compte tenu des représentations sociales du handicap qui trop souvent sont stigmatisantes ; d’actions spécifiques, tels le respect de l’intimité, l’assistance sexuelle ou l’accès à la parentalité qui engendrent des questionnements éthiques et des remises en question de la place des personnes handicapées, dans une société excluante.