Guerre civile et dictature, une mémoire encombrante

Cristal Huerdo Moreno

À l’heure de forger un projet national, il est indispensable de définir les contours de la mémoire : de quoi se souviendra-t-on ? qu’oubliera-t-on ? L’Espagne en transition démocratique n’y a pas échappé. Mais lorsque le consensus est brisé, lorsque la mémoire devient enjeu de luttes politiques et lorsque des faits vieux de quatre-vingts ans empoisonnent le débat public, on peut s’interroger sur ce que fut la démocratisation espagnole : l’instauration d’une ère de concorde ou une entreprise de refoulement mémoriel ?