Franco est mort il y a quarante ans

Angel Viñas Martín

La mort de Franco n’a pas seulement changé le visage de l’Espagne, elle a aussi modifié son récit historique contemporain : République, guerre civile et franquisme. Cependant, le passé continue de polariser le pays ; ainsi s’affrontent une historiographie relativement favorable à Franco et une autre bien plus critique vis-à-vis de l’homme et de son régime. Si les légendes franquistes ont, pour l’essentiel, été déconstruites, l’enseignement reste largement en défaut d’ouvrir les étudiants à l’esprit critique. Comment dès lors s’étonner de la persistance de certaines d’entre elles ?