France. Retour sur la crise des banlieues et ce qu’elle nous apprend

Albert Bastenier

La crise des banlieues françaises de l’automne 2005 a visiblement posé des questions à toute l’Europe et même au-delà. Comment comprendre que l’on en soit arrivé là  ? La flambée des banlieues renvoie-t-elle à des explications plutôt socioéconomiques ou plutôt socioculturelles  ? Ou aux deux  ? Une rétrospective sur trente années d’histoire de la « seconde génération » en France permet de voir un peu plus clair sur ce qu’on appelle « la violence urbaine des minorités ethniques », indissociable de l’agir non moins ethnique d’une classe politique coupée de la « France d’en bas ». Et pour que s’exprime la crise d’identité des uns et des autres, ne reste-t-il que la rage des rues, d’un côté, et sa répression de l’autre  ?