Faut-il avoir peur des neurosciences ?

Karine Rondia

Ces quinze dernières années, nous avons appris à propos de notre cerveau davantage que pendant les dix mille ans qui ont précédé. Les progrès récents en matière de neurosciences sont fulgurants, passionnants et... interpelants. Nul doute qu’ils vont contribuer à modeler l’évolution de nos sociétés dans les années à venir. Dans quelle mesure, en quels sens, nos vies en seront-elles influencées ? Le point d’interrogation reste encore de mise. Cette incertitude ne nous dispense pas de tenter d’anticiper les ouvertures, mais aussi les périls que cette évolution apportera.