Excuses publiques et larmes de crocodile de Benoît XVI

Albert Bastenier

C’est, paraît-il, une vraie première pour un pontife romain. Et aussi une nouvelle étape dans le redressement de la barre que Benoît XVI entend imposer à son Église  : après avoir exprimé sa honte en avril dernier au cours de sa visite aux États-Unis, en juillet à Sydney, lors des Journées mondiales de la jeunesse, le pape a présenté publiquement ses excuses pour les abus sexuels commis par de nombreux prêtres catholiques dans ce pays et, comme on le sait, dans bien d’autres. [...]