Europe-Belgique : l’austérité sans fins

Lechat BenoîtFranscico Padilla

La présidence belge de l’Union européenne a commencé au moment paradoxal où l’indispensable renforcement du gouvernement politique économique et politique de l’Europe paraît à la fois très proche et très lointain. Car si la crise qui a fait chanceler la monnaie européenne a laissé apparaitre de manière de plus en plus évidente la nécessité de la mise en place d’un gouvernement économique européen, les forces politiques en place dans la plupart des pays semblent soit incapables, soit non désireuses de le mettre réellement en chantier et de le doter d’objectifs (de fins) largement partagés, au-delà du sauvetage de l’euro.