Équateur. Quand les médias s’érigent en opposition politique

Paola Zury Rojas

Au début de son mandat en 2007, le président équatorien, Rafael Correa, avait identifié trois fronts d’intervention : les banques, l’oligarchie et les médias ; ce dernier secteur devenant rapidement son obsession.