Entre médias et citoyenneté, l’aide à la presse

Théo Hachez

Doit-on (encore) aider la presse écrite en Communauté française ? À que titre, pourquoi et comment ? Ces questions reviendront au devant de l’actualité politique de chez nous dans les prochains mois. Plutôt que d’adapter les systèmes d’aide actuels en reventilant les acquis historiques entre les éditeurs de presse, il est en effet souhaitable que le pouvoir politique redéfinisse son rôle dans un paysage médiatique considérablement bouleversé. C’est dans ce contexte que la spécificité de la presse écrite doit être envisagée avec les justifications éventuelles que celle-ci fournirait à un soutien public. Cette interrogation radicale s’impose d’autant plus que l’on doit conclure à la relative inefficacité des différents systèmes d’aide mis en place par le passé, avant même d’examiner la question de l’équité de la répartition des moyens distribués.