Enseignement, il faut rééquilibrer les priorités en FWB

Jean-Paul Lambert

En Belgique francophone, l’enseignement supérieur connait un définancement depuis 1997, alors que l’enseignement obligatoire a fait l’objet d’une série d’investissements sur la même période. Malgré la « priorité budgétaire exclusive » donné à l’enseignement obligatoire, il reste peu « performant » en comparaison avec d’autres pays voisins. Comment décoder les arbitrages budgétaires en matière d’enseignement ? Surtout quelles seraient les pistes d’une politique budgétaire plus rationnelle ?