Enseignement. Le décret inscriptions, les braconniers et la garde-chasse

Donat Carlier
Enseignement-enfance.

On peut craindre que les mesures prises récemment par la Communauté française en matière d’inscriptions des élèves ne nous fassent pas significativement progresser dans la « lutte contre les écoles ghettos », l’objectif qu’elles se sont pourtant données. Ce qui est, par contre, certain, c’est que le débat autour de ce décret a exacerbé un peu plus les positions en présence autour de l’enjeu central d’une école plus juste. C’est moins le contenu des mesures avancées par la ministre de l’Enseignement qui pose problème que la méthode de transformation de notre système scolaire qu’elle sous-tend. Pour espérer des résultats probants, il faut nécessairement ajouter la concertation « locale » à la règlementation par le haut.