Empli du désir d’une chose disparue

Joëlle Kwaschin

D’année en année, l’intérêt du Kunstenfestivaldesarts ne se dément pas. "Eraritjaritjaka" sous-titré "Musée des phrases", spectacle de Heiner Goebbels présenté au Kaaitheater en ouverture du festival est emblématique de la démarche de sa directrice, Frie Leysen. Le mélange des genres semble bien être le fil directeur de la création contemporaine. Basé sur des textes d’Elias Canetti, interprété par le comédien français André Wilms et The Mondriaan Quartet, d’Amsterdam, avec des vidéos live de Bruno Deville, scénographié par Klaus Grünberg, ce magnifique spectacle du maitre de l’illusion, le compositeur et metteur en scène Heiner Goebbels, est un enchantement qui donne à voir autant qu’à entendre et trouble les rapports entre le réel et la fiction.