Élections présidentielles d’aout 2010, miroir de la gouvernance au Rwanda

Filip Reyntjens

Les élections sont en principe des moments importants dans la vie politique d’un pays. Elles permettent d’évaluer et discuter les performances passées du gouvernement, de confronter des visions d’avenir, d’introduire du nouveau personnel politique et de modifier la configuration du pouvoir. Depuis l’indépendance, les élections n’ont jamais eu ce sens au Rwanda. Sous la première République, le monopartisme de fait est imposé dès 1965 ; le parti unique est consacré constitutionnellement sous la deuxième République. Après une transition de neuf ans à la suite du génocide de 1994, le Rwanda prétend évoluer vers une gouvernance démocratique en organisant des élections présidentielles et législatives en 2003. De nouvelles élections législatives ont lieu en 2008, et les plus récentes présidentielles sont organisées le 9 aout 2010. En réalité, ces exercices électoraux ont tenté de donner une apparence démocratique à une dictature.