Élections guatémaltèques : les apories du désir citoyen de sécurité

Olivier ServaisJulie HermesseAldo Tobar Gramajo

Guatemala, 6 novembre 2011. Le second tour de l’élection présidentielle vient d’être joué. Le verdict est donné : avec 53,74% des votes, Otto Pérez Molina, ancien général militaire du Parti Patriote (PP), sera le futur chef de l’État.