Éducation, autorité et autonomie : à deux vitesses

De Vos Bernard
école, jeunesse.

La crise économique qui s’est progressivement installée s’est doublée d’une crise de société plus générale : apparition fulgurante des nouvelles technologies de l’information et de la communication, remise en question des croyances religieuses, ouverture à d’autres cultures et modes de pensée sont autant d’éléments qui ont profondément déstabilisé notre société. Faut-il conclure pour autant au désordre et à la pagaille ? Faut-il pour autant accréditer la thèse simpliste de la fin de l’autorité et implorer sans cesse son retour ? N’y a-t-il pas une confusion permanente dans le discours politique ou médiatique entre autorité et répression ? Ces évolutions de société remarquables ont-elles une influence sur la perception de la jeunesse ? Retardent-elles l’entrée des adolescents dans le monde des adultes et de l’autonomie ? Les enfants et les jeunes sont-ils tous égaux face à ces nouveaux enjeux ?