Ecouter la démence

van Zeebroeck Alix • le 14 janvier 2015

Pour sortir du cliché du malade fou bourré de médicaments ou attaché de force, il fallait un média pour changer le regard sur la maladie mentale. La radio s’est naturellement imposée. L’écoute de ces malades nous permet d’accéder à une sensibilité différence, à des perles de créativité, entre poésie, folie et intelligence parfois acide. Considérer aussi les situations sociales liées à la maladie ou au handicap est important. Or trop souvent ces malades ne sont entendus que par l’intermédiaire des spécialistes et autres experts. Ici, c’est leurs voix, douces ou cassées, leurs hésitations, leurs doutes et leur mélancolie qui nous parviennent directement. Des voix singulières mais aussi un contenu, toujours intense, qui nous entraine dans un univers troublant et troublé, fait de parcours tortueux. Plus que tout autre média, la radio crée du lien social et permet la rencontre de l’autre, quel qu’il soit.

Radio Citron

Radio Citron a été créée il y a plus de cinq ans, inspirée du modèle de la radio La Colifata (littéralement radio doux-dingue), émise en Argentine à partir des jardins de l’hôpital psychiatrique de Buenos Aires depuis 1991 déjà. Les chroniqueurs de Radio Citron souffrent de schizophrénie et/ou de psychose à des degrés divers. Les émissions sont enregistrées en public puis montées et mises en ligne sur leur site et proposent des reportages, des chroniques poétiques, musicales, des débats philo sur la situation sociale des handicapés psychiques, des billets d’humeur… Un mélange qui en fait pourtant une radio pas comme les autres puisque l’objectif est bien de séduire le grand public pour changer le regard sur la maladie et viser la réinsertion psychosociale et citoyenne des souffrants en valorisant leurs compétences, en leur permettant d’exprimer leur créativité et dès lors de reconquérir de la confiance. Voici une petite sélection d’émissions écoutées, baladez-vous ensuite sur le site de la webradio !

Radio Citron - La voix de l’autre (20/11/2010 - 8:27) - Lettre à un psy

Radio Citron - La voix de l’autre (20/11/2010 - 6:24) - Rencontre incongrue chez un psy

Radio Citron - L’invité (29/05/2010) - Poème sur la schizophrénie

Radio Citron (17/06/2012) - Radio Citron à Bruxelles

Pour en savoir plus :

Arte Radio

La webradio des "reportages, témoignages et bruits pas sages", Arte Radio, propose une série de cinq émissions sur l’ordinaire de la folie. Ces entretiens bruts, comme de simples retranscriptions sonores, de consultations psychiatriques de malades schizophrènes nous permettent de peut-être mieux saisir les réalités vécues par ces souffrants. Grave et amusant tout à la fois.

Arte Radio - Psychose (1) (17:11) : Agathe, jeune, sympa et schizophrène, "L’esprit était dans l’air" Chaleureuse, cultivée, marrante, Agathe a 27 ans et souffre de délires schizophrènes. Lors de son rendez-vous chez le psy, elle raconte les voix dans sa tête, mais aussi ses lectures et sa vie "normale". Agathe nous ressemble.

Arte Radio - Psychose (2) (12:02) : Bertrand, un schizophrène chez le psy, "Comment ça va, vous ?" Bertrand vient à son rendez-vous chez le psychanalyste. Il trouve qu’il fait sombre dans la pièce. Bertrand est schizophrène.

Arte Radio - Psychose (3) (18:03) : Bruno chez le psy ou la folie du monde, "J’ai jamais aimé être aimé" Fils d’une mère maniaco-dépressive, Bruno a accumulé les crises et les galères. A travers son récit chez le psychanalyste émerge un panorama troublant de notre société. L’histoire de Bruno est aussi l’histoire d’une économie libérale devenue folle.

Arte Radio - Psychose (4) (12:12) : A trois, dialogues de fous ?, "Malade de chez malade" Face au psychanalyste, trois patients schizophrènes échangent en liberté sur leur maladie, dans une joute verbale hilarante et terrible. Enumérations de médicaments, de psys rencontrés ? Un air de Beckett ou de Ionesco pour une scène authentique : la folie racontée par ceux qui la vivent.

Arte Radio - Psychose (5) (39:53) : Voyage aux urgences psychiatriques, "Je suis venu pour oublier” De la salle d’attente aux couloirs, des infirmiers au psychiatre, un service tente d’endiguer les crises ordinaires. Fil rouge : Rémi, un architecte venu de province et trouvé nu dans la rue. Un cas bouleversant de "voyage pathologique".

Atelier de création sonore radiophonique

L’ACSR vise à sensibiliser à la création sonore radiophonique en Belgique francophone. On trouve sur son site Web des reportages et fictions qui méritent notre attention. Pour le thème qui nous concerne, je vous recommande le témoignage, de Joris, 34 ans et père de famille, qui a été diagnostiqué schizophrène. Le traitement de la réalisatrice est sensible et intéressant : elle ne dissimule pas à ses auditeurs ses doutes lors de son reportage en nous livrant des extraits de l’échange épistolaire qu’elle a eu avec Joris. En parallèle, les paroles d’un psychiatre nous éclairent sur ces abîmes de l’esprit que connaissent les schizophrènes.

ACSR - Folie blanche - Fabienne Laumonier (23:00)

Psylence Radio

Psylence Radio est une émission de la radio bruxelloise Radio Panik. Elle est "axée sur la santé mentale et ses liens avec la société. L’idée, avant tout, est de créer un lieu autonome, un espace de parole libre, véritable vivier de dynamiques citoyennes… Mais aussi, d’offrir aux usagers et ex-usagers en santé mentale un moyen idéal de passer sans tabou de la « parole privée à la parole publique”. Si le côté amateur des animateurs de l’émission dérange quelque peu l’écoute, il est malgré tout intéressant d’écouter les émissions qui mettent en onde la parole de personnes atteintes de troubles mentaux. Par exemple :

Radio Panik - Psylence Radio - Les mots troubles

A écouter encore...

Une sélection de témoignages directs de malades atteints de troubles psychiques, à ré-écouter depuis le Net :
Radio Canada (27/10/2013 - 10:10) - Janie, d’Akli Aït-Abdallah Récompensé par le prix du Journalisme des Radios francophones publiques en décembre 2014, ce reportage est très touchant, puisque Akli Aït-Abdallah a laissé Janie (et ses parents) nous raconter son histoire. "Janie, 22 ans, résiliente face à la maladie mentale. Janie a longtemps souffert d’anxiété de performance, de troubles obsessionnels compulsifs et d’anorexie sévère qui ont transformé son enfance et son adolescence en véritable enfer. Aujourd’hui, Janie a 22 ans, et elle va mieux. Elle n’est pas complètement guérie, non. Mais elle est mieux "outillée" pour faire face à "ses démons”.

Radio Schizo - (1999 - 18:35) Menée à Liège par l’Asbl Réflexions, l’expérience de Radio Schyzo n’a produit qu’une émission… dont j’ai trouvé malgré tout un extrait sur le Net. "Le projet a été initié au début de l’année 1999, afin d’assurer une formation technique aux patients schizophrènes candidats. (…) Cette expérience a donné lieu à un film du même nom, réalisé par Karin Rondia (…) C’est l’histoire de quelques jeunes atteints de schizophrénie, qui préparent une émission de radio autour de leur maladie. Au fil de l’élaboration du projet, ils confient, avec lucidité, et sincérité toute la difficulté de vivre avec cette maladie qui parasite, perturbe, chamboule l’esprit autant que les relations sociales.”

VivreFM - VivreFM C’est vous ! (08/10/2013 - 36:42) - "J’ai survécu à la psychiatrie” "La différence contre l’indifférence”, tel est le slogan de VivreFM. Cette radio associative s’adresse aux personnes handicapées et à tous ceux concernés par le handicap et l’exclusion. Elle est composée de journalistes, d’animateurs et de techniciens, valides et handicapés. C’est un lieu précieux d’échanges, de dialogues et d’écoute. A écouter pour aller contre les idées reçues. "Internée à 16 ans, Christelle Rosar a enchaîné pendant vingt ans les hospitalisations en psychiatrie. On l’attache, on lui injecte des médicaments, on la maintient dans un état végétatif. Aujourd’hui affranchie, elle nous raconte ses luttes pour retrouver son autonomie et sa place au sein de la société, dénonce les abus et les failles du système psychiatrique français, selon elle, particulièrement violent. Elle milite aujourd’hui à l’association Advocacy qui défend les usagers de la santé mentale. Séquence « Un autre regard » : Philippe Cado, professeur de français schizophrène parle du déni de la maladie”. Un témoignage qui sidère et interroge.

JetFm - Psytoyens (1:00) - Fille de schizophrène Sur la radio associative JetFm, cette émission, animée par des membres de Groupes d’Entraide Mutuelle de Nantes, partage des expériences et des points de vue sur la maladie et le soin psychique, les parcours de soin et la place qui leur est faite dans la société. "Lorraine Dey raconte les rapports entre son père et la petite fille qu’elle était au moment où il tombe dans la souffrance psychique. C’est leur histoire et la rencontre de deux être, que la maladie psychique n’a pas éloignée, bien au contraire. Par l’écoute et le dialogue, avec pugnacité et persévérance, Lorraine crée un lien fort, un lien d’amour. Elle rend compte de cette maladie dans la deuxième partie de son livre, en dévoilant le journal intime de son père. Ses pensées, convictions sous le filtre de la schizophrénie dont il souffrait. Enfin, elle évoque de nouvelles méthodes finlandaises, basées non sur les médicaments et le cerveau, mais plus sur la prise en compte du patient et de sa parole dans les méandres de sa psyché. Une méthode pas ou peu reconnue, mais extrêmement sérieuse, exercée par des professionnels qualifiés.” Parce que la maladie n’a pas séparé le père et sa fille, ce témoignage offre un autre regard sur la pathologie mentale.