Ecolo, après trois ans d’une législature sans retour

Lechat Benoît

En septembre 1999, La Revue nouvelle consacrait un dossier complet
au parti Écolo. Les verts venaient d’accéder au pouvoir après
un succès électoral sans précédent dans toute l’Union européenne.
Trois ans plus tard, il est sans doute trop tôt pour effectuer un bilan
exhaustif de l’aventure. On peut cependant tenter une esquisse.
Une esquisse résolument engagée qui cherche à mettre en relation
le positionnement d’Écolo vis-à-vis de la crise du fonctionnement
démocratique, de la question des convergences à gauche et des
nouveaux débats institutionnels qui s’annoncent.