Du milieu aux réseaux

Michel Molitor

Une analyse de différents milieux (politiques, économiques, intellectuels...) depuis les années trente montre que, en amont d’un réseau, il y a un milieu, réalité plus floue dont le fonctionnement est plus informel. Le réseau se construit davantage sur des fonctions alors que le milieu s’élabore sur des positions. Ce fut, par exemple, le cas des « chrétiens de gauche » un milieu où circulaient personnes et idées. Reste à étudier comment, pourquoi et à quelles conditions, un milieu produit-il un ou des réseaux et les modalités de structuration du réseau.