Directive Bolkestein. L’assourdissant silence

Olivier Derruine

Rien ne laissait penser qu’en ce 5 février 2010, la loi fédérale transposant la fameuse directive Bolkestein serait adoptée dans une indifférence quasi générale. Très remontés contre la proposition jusqu’à son adoption formelle fin 2006, les syndicats ont d’autres chats à fouetter dans ce climat de destruction nette de cent emplois par jour, de crispation du dialogue social et de questionnement de la soutenabilité de notre modèle social.