Précarité : là où l’insécurité se loge...

Véronique van der PlanckenJulie Ringelheim Backes Stephan

Le sentiment d’insécurité que véhiculent bien involontairement et illégitimement certaines catégories de populations a des conséquences concrètes quant au respect de leurs droits économiques, sociaux et culturels. Les gens du voyage se font expulser des communes où ils s’installent et leur caravane n’est toujours pas reconnue comme un logement. Les mendiants se voient stigmatisés dans le métro... au même titre que les gestes de solidarité envers eux. Les sans-abris, nuisances visuelles dans un espace de plus en plus privatisé, tentent de survivre dans leur univers invisible et précaire.