De quelques fictions arabes annonciatrices

Xavier Luffin

Le mécontentement social et la répression ont souvent été décrits dans la littérature arabe. L’immeuble Yacoubian, d’Alaa al-Aswany, fait partie de ces œuvres qui dépeignent précisément la tension sociale et la rancœur populaire. Malgré la censure, certains auteurs semblent également avoir « prévu » ou en tout cas imaginé les manifestations de masse qui secouent le monde arabe actuellement. Dans Safa ou la saison des pluies, par exemple, le Soudanais Ahmad Al-Malik écrit avec talent la vie d’un dictateur, la contestation à Karthoum et la répression comme seule réponse.